Pourquoi ce blog ?

Eloignons les tensions ou polémiques d’entrée (car elles sont légion sur ce sujet… 😉 ) : ce blog n’a pas pour vocation de convaincre les femmes d’allaiter. En réalité il s’adresse à celles qui ont déjà fait ce choix, ou a toutes celles et ceux qui voudraient s’informer sur le sujet.

Pourquoi un blog sur le sujet de l’allaitement ? Parce que toutes les femmes doivent pouvoir accéder simplement aux  informations leur permettant d’allaiter sereinement aussi longtemps qu’elles le souhaitent.  Et surtout parce que contrairement à ce que l’on pourrait penser, dans notre société actuelle il n’est pas toujours facile de trouver les bonnes réponses aux questions que l’on peut se poser au cours d’un allaitement…Qui peut alors se transformer en vrai parcours du combattant.

Mais Internet  est devenu un outil incroyablement efficace pour trouver de l’aide rapidement. Alors autant y multiplier les sites, blogs, forums et autres pages Facebook qui permettront aux mères en détresse de trouver l’information qui leur manque ou simplement du soutien lorsque elles sont  perdues, quand elles ne savent plus si l’allaitement de bébé se déroule normalement ou non.

Ici je participe donc humblement à la diffusion des informations qui peuvent donner un coup de main aux mamans en recherche de réponses. Mais entendons-nous bien : en cas de grosse difficulté, il ne remplacera jamais l’accompagnement d’une personne formée, spécialisée (comme un soignant titulaire d’un DIULHAM, un consultant IBCLC ou une animatrice bénévole LLL)  à qui l’on peut parler et qui pourra observer bébé.

Internet permet simplement de diffuser les informations et recommandations de base qui permettent de comprendre le comportement d’un bébé allaité, mais aussi la façon dont fonctionne le corps d’une maman qui allaite…Et bien souvent, ces informations rassurent ou permettent de résoudre la plupart des difficultés rencontrées par les jeunes mamans.

Et des difficultés, j’en ai aussi rencontrées…J’ai souffert de doutes, de craintes et d’angoisses dès l’allaitement de  mon premier enfant. J’ai également vécu des situations que personne ne parvenaient à m’expliquer et qui m’ont dangereusement isolées alors que j’avais besoin d’explications et d’aide.  Et c’est sur Internet (sur des forums et le site de la leche league) que j’ai finalement trouvé le soutien et les informations dont j’avais besoin. C’est pourquoi je suis convaincue que la multiplication des sources de justes informations est fondamentale pour permettre à un maximum de mères en difficulté de trouver les réponses dont elles ont besoin.

Par la suite j’ai eu deux autres enfants et j’ai intégré des groupes de soutien (dans la vraie vie et sur Internet) qui m’ont permis de les allaiter sereinement. Je suis également devenue présidente d’une association visant à aider les familles et les femmes qui choisissent d’allaiter pour qu’elles puissent bénéficier d’un accompagnement et d’un soutien adapté, la DSAM.

En 8 ans, j’ai beaucoup échangé et récolté les témoignages de centaines de femmes qui m’ont permis de réaliser que comme moi à la naissance de mon premier enfant,   beaucoup  ne connaissent pas « les conduites de bases »permettant de bien démarrer un allaitement…Sans parler de le poursuivre. Pour ma part, je me suis retrouvée complètement dépourvue et noyée dans les idées pré conçues et erronées qui circulaient autour de moi.

Certaines mères souffrent aussi de ne pas avoir réussi à surmonter les premières difficultés ou d’avoir dû sevrer trop tôt…Elles sont nombreuses à témoigner de leur sentiment d’avoir échoué, de leurs doutes concernant leur capacité à être une « bonne mère ». Cela peut paraître excessif, mais on est fragile après une naissance. Et ne pas réussir à nourrir son bébé en l’allaitant est très difficile à vivre pour certaines femmes, c’est ainsi.

Et pourtant…Ne revenons pas sur le fait qu’allaiter n’est nullement une preuve de nos aptitudes maternelles (c’est une évidence), mais attardons-nous sur celui-ci : dans la très grande majorité des cas, un accompagnement adapté permet de débloquer toutes les situations difficiles que les mères peuvent rencontrer lorsqu’elles choisissent d’allaiter.   Et des difficultés, la très grande majorité des femmes en rencontrent lorsqu’elles choisissent d’allaiter.

« Mais l’allaitement c’est naturel ! » Me direz-vous. « Pas besoin d’être accompagnées pour y arriver, il suffit de faire comme des millions de femmes l’ont fait avant nous et depuis la nuit des temps ! »

Et bien oui…Et non. Bien sûr allaiter est naturel pour notre espèce et l’on pourrait donc penser que le faire coule de source…(ha ha).

Mais allaiter, c’est aussi une affaire de transmission.

Il y a de nombreuses décennies, toutes les femmes étaient expertes en allaitement dès la naissance de leur premier bébé car elles avaient vu les femmes de leur entourage le pratiquer avant elles. Elles avaient ainsi confiance en leur capacité à faire face à la moindre difficulté…Et la confiance est primordiale lorsque l’on allaite son bébé.

Savoir simplement comment bien positionner bébé au sein était une évidence par exemple. Alors que  de nos jours de nombreuses femmes arrêtent d’allaiter à regret parce qu’elles ne savent pas comment aider bébé à téter correctement. Parce qu’elles ne savent tout simplement pas que l’origine de leurs crevasses et des souffrances qu’elles engendrent est dûe à une position ou une prise de sein inadaptée.

En cas de difficultés importantes, il suffisait de poser une simple question à l’une de ses proches qui avait sans doute vécu une situation similaire et savait comment faire.      Soyons honnête : personne ne peut savoir de manière innée comment réagir rapidement face à un REF, une mastite  ou encore une candidose…Ces difficultés sont courantes et « naturelles », mais les femmes ont appris à y faire face en expérimentant puis en transmettant le fruit de leurs expériences à leur pairs.

Et cette transmission est inexistante pour la très grande majorité des femmes dans notre société actuelle.  Si elles ne se sont pas documentées pendant leur grossesse, les jeunes mamans sont bien souvent complètement démunies. Et n’oublions pas toutes celles qui auront entendu des conseils reposant sur des idées préconçues (et erronnées) de la façon dont on doit allaiter un nouveau né…                                                                                                                                         Belle maman, qui a allaité deux mois, aura expliqué que l’important est de boire beaucoup de lait pour en produire soi-même ou Tatie Yvonne aura précisé qu’il ne faut surtout pas laisser bébé téter trop souvent sous peine dêtre transformée en doudou géant…

Et si l’on ajoute à cela que les femmes ont appris à ne plus se faire confiance ni à écouter leur bébé, qu’elles se croient incapable de savoir quoi faire spontanément…

Alors elles se tournent vers les seules personnes qu’elles croient capables de les aider ou de simplement leur dire quoi faire : leurs soignants.  Mais il y a un hic. Contrairement à ce qu’elles pensent, parfois la formation initiale des professionnels de santé est inadaptée et insuffisante. C’est difficile à croire, mais de nombreux rapports transmis au ministère le prouvent.  De nombreux soignants osent d’ailleurs  le dire et en témoignent.

Certains professionnels, croyant bien faire, donnent même des conseils complètement inappropriés dès la maternité (où il n’est pas rare d’y entendre les mêmes recommandations que celles de belle maman ou de Tatie Yvonne…). D’autres, ne sachant pas quoi faire, conseillent le sevrage de manière systématique lorsqu’une difficulté survient.

Et c’est alors une souffrance pour beaucoup de femmes qui avaient un projet d’allaitement différent.

Peut-être qu’un jour la situation évoluera et nos soignants pourront enfin bénéficier d’une formation appropriée sur le sujet. Plusieurs associations comme la CoFAM ou Droit au soutien à l’allaitement maternel militent en ce sens.

Mais en attendant, les mamans ont besoin d’être informées. Alors faisons circuler l’information, partageons nos connaissances, orientons-les vers des associations de mamans bénévoles et formées qui pourront les aider. Transmettons nos expériences et nos connaissances.

Voilà pourquoi ce blog existe 🙂

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s